fr

Recyclage des films étirables agricoles

Dans la partie précédente de notre série sur les films étirables agricoles et enveloppants, il était principalement question du stockage correct des bobines de film avant l’ensilage des balles. Cette publication concerne maintenant le devenir des films agricoles usagés, après la distribution des balles ensilées aux animaux.

Recyclage des films

L’agriculture est une branche proche de la nature dans laquelle le fonctionnement sous forme de cycles (de matières) représente un élément central. Les ressources limitées comme le sol et l’environnement sont ainsi préservées et des aliments haute qualité sont produits. Une réutilisation des films agricoles usagés via le recyclage du plastique, ainsi que le transfert vers des cycles de matières (recyclables), sont ainsi pertinents.

Le recyclage est actuellement la forme la plus appropriée pour l’élimination des films.

La séparation par type des matières à recycler est importante pour le traitement et la revalorisation des matières premières. Les films en plastique utilisés pour l’ensilage des balles doivent ainsi être grossièrement nettoyés et collectés séparément des filets de balles.

Les clients Göweil qui utilisent nos presses avec le liage par film enveloppant, ont un avantage : lors de la découpe et de la distribution des balles, il y a un seul type de déchet - un tri des déchets de film et de filet n’est pas nécessaire.

La collecte des consommables peut avoir lieu soit dans un conteneur situé dans la ferme soit dans des points de collecte centraux, généralement à des dates fixes, ainsi que par une entreprise d’élimination locale. La matière à recycler est généralement facturée en fonction du poids ou de l'unité d’emballage (par ex. sac ou Big Bag).

Comment fonctionne le processus de recyclage des films ?

Les fractions collectées séparément sont d’abord nettoyées plusieurs fois dans des installations de recyclage. Le traitement réel a lieu en différentes étapes :

  • Il y a d’abord un broyage grossier en morceaux de 60-80 mm au moyen d'un broyeur.

  • Ces morceaux de film sont soumis ensuite à un tri toujours plus fin via des séparateurs, souffleries et bains d’eau.

  • Après un autre broyage, il reste encore des flocons de plastique triés le plus possible, dans une taille inférieure à 40 mm. Ils sont fondus et pressés en granulats (extrudés).

 

Que se passe-t-il avec la matière recyclée ?

Les granulats forment les matières premières pour les produits de recyclage, comme des sacs, sacs à déchets et pièces de format (par ex. piquets-repères), les films pour les emballages et de nombreux autres produits.

Certains fabricants de films utilisent les granulats pour leurs lignes de produits bio et éco et fabriquent des films étirables et des films pour l’horticulture et la culture maraîchère à partir de plastique 100 % recyclé.

Il faut noter également que les films clairs et notamment transparents sont plus faciles à recycler que les films foncés. Le granulat conditionné est plus polyvalent en raison de la flexibilité des couleurs des produits recyclés.

Où puis-je recycler mes films en plastique ?

Renseignez-vous de préférence concernant les actions de collecte et de revalorisation des films d’enrubannage et enveloppants dans votre pays ou région.

De nombreux fabricants de film participent aux coûts de l’élimination en subventionnant de telles actions de recyclage. Lors de l’achat des films, vous avez ainsi déjà financé une partie du recyclage et des coûts plus faibles par tonne de déchets de film collectés vous seront ultérieurement facturés par rapport à l’utilisation d'un film dont le fabricant ne participe à aucune action. Les films sont ainsi généralement peu coûteux.

Les actions nationales sont par ex. Farm XS en Angleterre, ERDE en Allemagne, Plasback en Nouvelle-Zélande et Australie, RESI en Suisse ou Cleanfarms au Canada.

Au sein de l’UE, la Circular Plastics Alliance a été fondée en 2018. C’est un accord international qui a pour but de promouvoir le marché européen pour le recyclage du plastique.

En France par ex., les contributions environnementales, qui ont été collectées sur les prix de vente des nouveaux produits en plastique, ont permis de subventionner le retour des plastiques dans un circuit de recyclage.

Alternatives au recyclage des films en plastique

Comme déjà indiqué, le recyclage est actuellement la forme la plus appropriée de l’élimination. Par souci d’exhaustivité, nous souhaiterions cependant citer deux autres possibilités.

 

Valorisation thermique des films d’ensilage

On désigne par valorisation thermique l’incinération du plastique dans les centrales thermiques. Le film à base de polyéthylène est ainsi utilisé comme combustible de substitution pour combustibles fossiles comme le fuel ou le charbon. Les plastiques PE purs génèrent ainsi des températures très élevées.

Les coûts d’élimination sont très différents selon les régions. Dans certains pays, le film comme combustible de substitution est très demandé, c’est pourquoi aucun frais ou des frais très faibles sont prélevés. Ailleurs, le transfert vers une installation de combustion n’existe pas ou est tout simplement plus cher.De nombreux pays n’autorisent plus l’incinération de tels déchets, le recyclage des films reste possible.

 

Alternatives biodégradables

Les exigences économiques qui évoluent et les connaissances de plus en plus nombreuses autour de la problématique du plastique font apparaître de nouvelles possibilités. Les chercheurs de plusieurs nations étudient depuis longtemps les alternatives biodégradables pour les films agricoles.

Dans l’horticulture et la culture maraîchère, il existe déjà des solutions pratiques pour lutter contre les mauvaises herbes ou accélérer les cultures au moyen de films biodégradables.

Dans le domaine de la conservation du fourrage, les alternatives biologiques ne sont actuellement pas encore compétitives en raison des coûts de production élevés.

Les résultats de la recherche sont toutefois prometteurs : des films en acide polylactique ont ainsi été développés par ex., leur résistance aux UV, la capacité de résistance contre les dommages matériels et l’imperméabilité au gaz peuvent rivaliser avec les films en polyéthylène établis.

Les objectifs contradictoires dans l’utilisation de films biodégradables sont évidents :

La matière du film doit être décomposée rapidement et intégralement. La matière doit présenter simultanément une résistance suffisante à la conservation et au stockage des balles ensilées coûteuses.

Vous souhaitez en savoir plus sur la fabrication, le fonctionnement et les connaissances de base du vaste domaine des films agricoles ? Nous répondrons aux questions les plus fréquentes autour des films de remplacement étirables et filet dans la deuxième partie de notre série de film. Vous accédez ici à la première partie de notre série sur le stockage correct des bobines de film.

Notre équipe de vente internationale répond aux questions sur l'utilisation correcte des films dans les enrubanneuses, presses et combinés presse-enrubanneuse GÖWEIL.

TROUVER UN INTERLOCUTEUR > 

FacebookYoutubeInstagram Contacter maintenant