fr
Le modèle G-1 F125 vous aide à obtenir une qualité de fourrage supérieure.

Longueur de coupe optimale pour l’ensilage de balles rondes

Comment éviter les pertes de fourrage?

La longueur de coupe lors de l’ensilage fait encore et toujours l’objet de débats controversés. Il s’agit d’une problématique primordiale également pour le rendement du fourrage de base et pour la santé des animaux. Examinons les avantages et les inconvénients des différentes longueurs de coupe de l’herbe et les répercussions sur l’alimentation.

Quelles sont les longueurs de coupe adéquates?

 

Les longueurs de coupe entre 2 et 5 cm se révèlent particulièrement avantageuses pour l’ensilage d’herbe. À cette longueur, le sucre peut se libérer plus largement pendant le processus d’ensilage, et la valeur du pH diminue plus rapidement. En outre, la cellule végétale peut se décomposer correctement, et la sève cellulaire est extraite. Les phytonutriments sont plus largement disponibles et les bactéries lactiques sont mobilisées. La fermentation lactique s’opère alors plus rapidement. Les ensilages coupés courts présentent des teneurs en acide butyrique faibles, tandis que les valeurs sont doublées avec un fourrage long. Une longueur de coupe réduite garantit un compactage convenable, une exploitation optimisée des locaux de silos, des pertes moindres et une stabilité de fermentation. Ces éléments sont en principe déjà optimisés en une seule phase de travail pour les balles rondes.

Ainsi, la prise de fourrage est également plus performante. La règle générale : plus la matière à couper est sèche, plus la longueur est courte. L’utilisation d’un broyeur plutôt que d’une remorque autochargeuse permet de mieux respecter les longueurs de coupe courtes. Avec la presse à balles rondes de GÖWEIL, les longueurs de coupe idéales sont déjà définies avec exactitude et peuvent être respectées de façon très précise. C’est un véritable avantage, en particulier pour les teneurs en matière sèche plus élevées. Avec les systèmes d’alimentation conventionnels, une longueur d’ensilage de 2 à 4 cm s’applique, en fonction de la teneur en matière sèche et du stade de végétation.

Comment éviter les pertes de fourrage lors de l’ensilage de l’herbe?

De nos jours, il va de soi que l'ensilage d'herbe se fasse avec une presse à balle ronde ou, en l'absence d'unité de coupe, par un broyeur. La longueur de coupe influe considérablement sur la prise de fourrage. Il peut arriver que, malgré un ensilage de haute qualité, la production laitière diminue. Ce phénomène peut s’expliquer par une longueur incorrecte du fourrage, que les vaches refusent de manger et trier. Le potentiel de la ration calculée n’est plus utilisé. Il est possible d’y remédier par une bonne organisation et une bonne préparation. Les vaches mangent alors le fourrage avec plaisir et ont moins besoin de trier. Les prises de fourrage importantes sont assurées lorsque le facteur « longueur » est intégré d’emblée au processus d’ensilage. Le fourrage ne doit pas non plus être trop court (moins de 2 cm) afin de conserver la performance structurelle de la ration. Face à un défaut structurel, les vaches réagissent rapidement en réduisant leur prise de fourrage, entraînant alors une baisse de la teneur en matières grasses laitières. Cela peut ensuite entraîner des troubles du métabolisme. La technique de ramassage et de production de l’ensilage peut également entraîner la modification de la longueur.

Une bonne préparation permet d’éviter une baisse de prise de fourrage.
Notre modèle G-1 F125 se trouve dans la plage optimale avec sa longueur de coupe précise de 35 mm.

Comment obtenir une longueur de coupe homogène?

Quel que soit le processus d’ensilage : la communication est capitale. Il s’agit en premier lieu de déterminer l’unité de coupe et la longueur de coupe disponibles avec la presse à balles rondes. Notre modèle G-1 F125 se trouve dans la plage optimale avec sa longueur de coupe précise de 35 mm. En l’absence d’unité de coupe, le broyeur doit être réglé pour l’herbe coupée. Il convient de noter que de nombreuses machines ne sont équipées que de demi-lames. Si la longueur souhaitée est de 4 cm, elle doit être réglée sur 2 cm pour les demi-lames. Souvent, on ignore ce fait qui peut finalement conduire à doubler la longueur et donc à une moins bonne prise du fourrage. La longueur de coupe doit toujours être adaptée également à la teneur en MS et au rendement.

Le produit ensilé entrant doit être contrôlé régulièrement pendant la récolte avec un boîtier de calibrage. C’est la seule façon de déterminer la longueur précise. La méthode est employée depuis le début des années 1990 aux États-Unis. Elle est moins connue ici, malgré ses nombreuses conséquences. Le boîtier de calibrage doit par exemple être posé sur une planche en bois et être toujours utilisé par la même personne pendant un processus de travail, autrement cela peut entraîner des erreurs. Environ 100 g sont pesés et secoués deux à dix fois. Trois tamis superposés avec des trous différents montrent, après avoir été secoués, la répartition opérée. Pour que le résultat soit optimal, 30 à 50 % des échantillons doivent alors se trouver dans le tamis supérieur, le reste au centre ou au fond. Une proportion plus élevée ne serait pas efficace et entraînerait une plus grande sélection du fourrage par les animaux. Si le produit ensilé est trop humide, cela peut également entraîner des modifications. La répartition des particules peut varier fortement d’un ensilage d’herbe à l’autre. Par conséquent, la récolte ne doit pas être évaluée à l’œil nu.

Bilan

Dès le procédé d’ensilage, des longueurs supérieures à 5 cm détériorent la qualité. Lors de la prise d’alimentation suivante, la production laitière peut diminuer en raison de la sélection de longueurs inadaptées par les vaches. Des longueurs de coupe trop courtes entraînent également une prise de fourrage moins importante. Une coordination préalable entre les entrepreneurs et les chauffeurs permet d’obtenir un ensilage et un fourrage de qualité. Avec les presses à balles rondes, les conditions sont ajustées précisément aux exigences, permettant un gain de temps important. L’utilisation du boîtier de calibrage optimise davantage la production de fourrage. Nous ne disposons pas encore de valeurs de référence pour la répartition optimale de l’herbe ensilée avec le boîtier de calibrage. Les nutritionnistes ou les entrepreneurs peuvent partager ici des conseils et expériences précieux pour des processus et des résultats corrects. Les productions laitières élevées peuvent être maintenues et atteintes avec la longueur de coupe idéale. L’impact est également positif sur le rendement du fourrage de base et sur la santé des animaux. Les coûts sont minimisés. Un protocole d’ensilage supplémentaire fournit des conclusions et des indices pour les coupes futures.

Quelles sont les autres thématiques susceptibles de vous intéresser?

Envoie-nous tes suggestions par e-mail à marketing@goeweil.com

FacebookYoutubeInstagram Contacter maintenant