fr
Champ de maïs

Qualité du fourrage pour les balles de maïs

Comment contribuer, en tant qu’exploitant agricole, à une qualité de fourrage optimale?

La qualité du fourrage pour les balles de maïs et donc les questions économiques et de santé animale jouent donc un rôle essentiel dans l’agriculture. La production de lait et la filière de la viande sont fortement affectées. Et peut-être même à l’avenir la chaîne alimentaire humaine. Différents facteurs influençant la qualité du fourrage doivent être pris en compte. Cela commence par la culture des plantes et s’achève par le stockage correct de l’ensilage.

Les facteurs influençant la qualité sont les suivants:

  • Gestion de la culture et des soins

  • Contamination lors de la récolte ou la transformation

  • Stockage

  • Nuisibles

  • Moisissures (mycotoxines)

Commençons par ce dernier point:

Différents facteurs influençant la qualité du fourrage doivent être pris en compte.

Mycotoxines

 

Que sont les mycotoxines?

Les mycotoxines sont des métabolites de moisissures. Elles peuvent être toxiques pour les animaux, même en petites quantités, et ne sont pas souhaitables dans le fourrage. Les mycotoxines ont des effets néfastes sur le foie (hépatotoxiques) et sur la fertilité (tératogènes). Cependant, il est impossible d’éviter complètement ces compagnons nocifs. La contamination est plus marquée pendant les années humides que pendant les périodes sèches. La contamination par les mycotoxines est liée aux précipitations, à la température, au type de sol et à la méthode de culture. Si les animaux se nourrissent de balles de fourrage contaminé, les sous-produits peuvent pénétrer ensuite dans la chaîne alimentaire humaine via le lait ou la viande.

Quels sont les types de mycotoxines?

On distingue les mycotoxines issues des champignons qui se développent dans les champs et celles issues des champignons qui se développent en raison des conditions de stockage.

 

Champignons qui se développent dans les champs:

Les champignons qui se développent dans les champs ont besoin d’une certaine teneur en eau pour pousser et disparaissent relativement rapidement avec le séchage. Les toxines les plus courantes dans le maïs proviennent de la moisissure Fusarium. Elle peut infester tous types de céréales. Elle apparaît sur des plantes affaiblies ou mourantes. Sur le maïs, les mycotoxines les plus fréquentes sont les suivantes:

  • Déoxinivalénol DON (jusqu’à la baisse de performance et la détérioration du système nerveux central)

  • Zéaralénone ZEA (produit des troubles de fertilité)

 

Champignons qui se développent en raison des conditions de stockage:

Les champignons qui se développent en raison des conditions de stockage peuvent également se développer avec une faible humidité. Ils se développent et se propagent lorsque les conditions d’hygiène sont mauvaises, en présence d’une entrée d’air et de condensation. Les champignons liés aux conditions de stockage dans le maïs comprennent, par exemple, les moisissures Aspergillus et Penicillium. Leurs mycotoxines les plus répandues sont les suivantes:

  • Aflatoxine (provoque de graves troubles de croissance)

  • Ochratoxine A (provoque des maladies et des inflammations rénales)

Mycotoxines et maïs ensilage

Puisque le maïs ensilage jouit d’une durée de vie plutôt longue, il représente l’environnement idéal pour la propagation de divers champignons. Les mycotoxines DON et ZEA désignées ci-avant se trouvent souvent sur les tiges et les feuilles inférieures au moment de la récolte. Une augmentation de la teneur en MS à la récolte ou une année humide entraîne leur forte hausse à la fin de la période de végétation. Lors de l’ensilage, par exemple, les toxines du Fusarium dépérissent rapidement et ne peuvent pas se développer. Cependant, les toxines formées jusqu’alors pénètrent dans la récolte et persistent en raison de leur thermostabilité. Des champignons liés aux conditions de stockage se développent alors, si de l’air pénètre dans les balles d’ensilage à la suite d’un travail négligé ou si de la condensation se forme. La qualité de l’ensilage en est ensuite affectée.

La culture fourragère de plusieurs années ou la rotation prolongée des cultures par des cultures intercalaires constitue l’une des premières mesures de gestion des cultures pertinentes.

Gestion de la culture et des soins

En tant qu’exploitant agricole, comment agir par des mesures agronomiques?

La culture précédente et la rotation des cultures doivent toujours être prises en compte en ce qui concerne la contamination fongique. Dans les rotations de cultures blé-maïs, la probabilité d’une contamination fongique est plus élevée. La culture fourragère de plusieurs années ou la rotation prolongée des cultures par des cultures intercalaires constitue l’une des premières mesures de gestion des cultures pertinentes. Viennent ensuite la sélection des variétés et la culture du sol. Il est primordial de sélectionner des variétés de blé moins sensibles au Fusarium dans la culture précédente. La culture du sol sans labour permet de réduire la transmission car le matériel infectieux n’est pas déplacé. La culture de conservation durable crée une structure de sol durable et favorise les organismes du sol. Toutefois, des processus de compostage intensifs après la récolte sont nécessaires pour contenir le phénomène global et empêcher toute nouvelle transmission. Il est recommandé de favoriser le compostage de la paille par un broyage et une pénétration puissants. Les organismes du sol peuvent alors être traités avec une grande facilité.

Récolte et traitement

Comment la récolte et le traitement peuvent-ils contribuer à améliorer la qualité?

Lors de la récolte du maïs, il convient de laisser environ 40 cm de tiges dans le champ. Il s’agit de la partie où se trouvent la plupart des champignons. En outre, cela limite l’introduction de contaminants tels que les résidus de terre. Lors du traitement ultérieur, le taux d’humidité de la récolte ne doit pas dépasser 13 % et, si nécessaire, il convient d’utiliser des produits d’ensilage pour favoriser l’ensemble du processus. Notre G-1 F125 Kombi et notre LT-Master peuvent être chacun équipés ultérieurement d’une unité de dosage.

En outre, le compactage correct et suffisant du matériau du silo est nécessaire. Consultez à ce sujet l’article Ensilage en balles rondes ou silo sur notre site Web.

Nos combinés presse-enrubanneuse conviennent parfaitement à l’amélioration de la qualité du fourrage lors du traitement.
Les balles doivent être stockées sur un sol solide, droit et propre.

Stockage

Quelles sont les principes à respecter en matière de stockage?

Même pour le stockage de balles de maïs, certains points doivent être respectés:

Les balles doivent être stockées sur un sol droit, solide et propre. Leur placement sur le côté plat, avec une petite distance entre les balles rondes, permet d’éviter dans une grande mesure la formation de condensation et de moisissure. La qualité peut ainsi être conservée.

Nos Conseils pour un stockage optimal des balles sont également très utiles ici.

Nuisibles

Nuisibles sur les balles

Les nuisibles tels que les rongeurs ou les oiseaux peuvent être réduits au minimum grâce à un stockage optimal des balles. Toutefois, il est conseillé de réduire au minimum l’infestation de nuisibles le plus tôt possible lors de la culture. Une autre méthode permet ainsi d’empêcher les champignons de pénétrer dans la plante qui est affaiblie par les nuisibles. La protection de la semence contre la chrysomèle des racines du maïs, ou la lutte ultérieure contre cette dernière, protège également votre culture, tout autant que la lutte chimique (insecticides) ou biologique (Ichneumonidae) contre la pyrale du maïs.

Il est recommandé de poser les balles rondes sur le côté plat puisque le conditionnement y est plus solide.

Bilan

Comme toujours, il est primordial de garder un œil sur l’ensemble du stock. L’observation constante et le travail propre permettent d’éviter l’affaiblissement des plantes et donc des pertes de récolte importantes. Le stockage optimal boucle la boucle et garantit une production de fourrage de haute qualité et un bétail en bonne santé.

FacebookYoutubeInstagram Contacter maintenant